Une aventure , un défi , une course , voici une course au programme depuis longtemps.

 J'ai envoyé l'inscription au mois de juin poussé par un brin de folie .J'allais vers l'inconnu.

Les Templiers , l'envie était là , je voulais faire une course à Millau tout en alliant  difficulté , distance et nouveauté. Or aucune envie de me lancé sur la Grande Course et ses 2800 coureurs. Coïncidence , je découvre la mise en place d'une nouvelle course . Un parcours initialement prévu de 65km et 3200d+ . Après multiples modifications , les données seront de 61km pour 2600d+ .

 

profil course

Après un été consacré au dénivélé et  à la montange , début septembre il est temps de commencer la plan d'entrainement . Bien loin des plans que l'on trouve sur internet , je me concocte un programme sur 8 semaines adapté à mon niveau , mes habitudes et mes envies .

On y trouve un peu de tout : fractionné , resistance en côte , sortie longue , renforcement musculaire, seuil , endurance ...

 

2013-11-01_133932

Au fil des semaines , la confiance s'accentue : séances satisfaisantes, plaisir  et absence de douleur !!

 

 

 

Jeudi 24 octocbre direction Millau:

P1000399
P1000401

 

Plus j'avance et plus l'impatience est forte . Le trail c'est bien, mais les 15 derniers jours avant une course sont longs . C'est dur de ne faire que des sorties de 1h sans forcer alors que les jambes sont au top. Ces deux semaines auront été longues mais bénéfiques .

 

Après un brêve instalation dans un petit hôtel, direction le domaine de Saint Estève pour visiter le salon du trail et récuperer le dossard .

P1000403

Arrivé sur place: visite du salon et des exposants , recherche pour une nouvelle course à l'horizon 2014, quelques idées sont en tête ...

.

P1000404

 

 

P1000406

 

 

 

P1000407

Discussion avec Antoine Guillon, sympathique coureur .

 

 

1422406_10200788836698302_988114821_n

Le buff offert avec l'inscription .

 

1426258_10200788836938308_1596321673_n

 

 

Le soir direction un petit restaurant avec des coureurs rencontrés sur Kikourou. Merci à eux !!!

 

 

Vendredi 25 octobre

Après un nuit courte et un reveil à 3h , direction la navette qui va nous amener au départ de la course , à Mostuéjouls , 25mn au nord-est de Millau .

A 5h45 , je retrouve Michel , l'occasion de faire sa première photo de la journée.

537302_10201383834535574_603212713_n


 

La zone de départ devant la petite salle des fêtes de Mostuéjouls est simple mais efficace.

 

1383997_10200788839138363_1913877381_n

 

 

537827_10200788840298392_314975711_n

 

 Nous étions 320 inscits mais nous serons finalement 262 à prendre le départ.

Pour ma part ,j'ai pris le temps de trottiner 10mn pour réveiller le moteur .

 

1391586_10200788841018410_1088575757_n

 

 

 

Le décompte se fait sous la musique d'Era à la lueur des frontales. C'est bon , c'est parti pour 61km et une grosse partie de la journée à courrir , marcher , se promener. Petit instant d'émotion...

1384005_10200788841378419_609886696_n

 

L'euphorie du départ disparaît vite et je rentre de suite dans le vif du sujet . Après quelques mètres courrus à vive allure , je reviens à mon programme de course : un départ prudent laissant filer les plus rapides

Je vois ainsi bon nombre de personnes me dépasser.

Novice sur la distance , je pars dans l'inconnu, l'objectif premier étant de franchir la ligne d'arrivée, le second étant un temps de 8h30.

 

1452413_10200788842218440_796553307_n

 

La première côte est agréable , une monotrace garnie de cailloux et racines. De quoi réveiller les derniers courreurs encore endormis . Le rythme est lent , tout le monde se suit .

1450211_10200788842818455_2018337459_n

 

Le jour se lève alors que j'arrive au sommet de cette difficulté .Mon rythme est volontairement lent , me forçant souvent à ne pas accélérer, 5,5km en 1h

1000340_10200788843858481_1427317047_n

La descente en direction du premier ravitaillement est agréable, descendue tout du long sur un bon rythme en compagnie d'un autre courreur.

On entre dans le ravitaillement du Rozier en compagnie de l'actuelle 4ème féminine . J'ai parcouru 10,5km en 1h31mn , je suis 96ème .

Je prend le temps de me faire le plein d'eau et de manger une barre de céréales.

 

1391499_10200788843458471_207893348_n

Vient ensuite une piste longeant la rivière la Jonte avant de commencer la montée sur le causse en passant par le cirque de Madasse. Tout en mangeant du fromage pris au ravitaillement , je discute avec un courreur qui me dis être déjà épuisé. Je l'encourage et continue ma route.

 

 

1450778_10200788844178489_247248203_n

 

 

Peu habitué à le faire , je me surprends à regarder sur facebook  les commentaires des copains qui font le suivi de la course. En plus des encouragements, j'apprends ma position au pointage précédent.

 

Les jambes sont au rendez-vous et les relances sur le Causse Noir sont agréables. Malgré la bruine qui nous accompagne m'obligeant à mettre et enlever plusieurs fois ma veste , le moral et le plaisir sont là.

.

1426388_10200788844618500_1367095521_n

J'arrive au ravitaillement de Saint André de Vezines au km 25 en 3h32. Je suis 88ème

. Je compte environ 10mn d'avance sur mes temps de passage prévus avant la course. Je prends encore le temps de manger et reprendre de quoi boire pour les 10km suivants.

1384350_10200788845258516_319013957_n

 

La douceur du départ laisse place à la fraîcheur .Je décide d'accélérer mon rythme quitte à ralentir ensuite si le besoin s'en fait sentir.

 

1001277_10200788845618525_2024006379_n
523558_10200788845978534_350965213_n

 

Tout en discutant j'ai la surprise d'apprendre que les premiers de l'Endurance nous ont déjà doublé . Je suppose qu'au vu de leur assistance express,  ça a été le cas lors de mon arrêt au ravitaillement .

1384064_10200788846378544_1053650624_n

 

74589_10200788847418570_154214781_n

Je commence à sentir les bénéfices de mon départ prudent , je me vois  remonter plusieurs coureurs sur des sentiers agréables à courir.

943304_10200788850058636_442285511_n

Le moral sent fait sentir , l'euphorie du début de course revient , les paysages me poussent à accélérer encore une fois mon rythme dans une descente à la fois roulante et technique.

 

971542_10200788850658651_899343988_n


Le troisième ravitaillement approche.

 

Me voici à plus de la moitié du parcours .La Roque Sainte Marguerite , km 35 4h52 en 65ème position , 23 places de gagnées sur 10km .

 

Ayant bien étudié le parcours , je sais que durant plus de 20km nous n'aurons pas de ravitaillement,si un coup de fatigue survient cette portion peut être longue .  je décide donc de prendre 10 petites minutes pour reprendre de la boisson énergétique , de l'eau pétillante et manger . Il est midi , le corps est habitué à passer à table , il faut bien combler tout ça .

Je repars tranquillement sous les encouragements d'un groupe d'enfants scandant mon nom lu sur mon dossard .

 

1383006_10200788851258666_304135264_n

Dès la traversé de la Dourbie ,  à la sortie du village arrive une raide montée dans le bois. Je réalise toute cette partie derrière l'actuel 5ème de l'Endurance avant qu'il ne me distance lorsque la pente s'est adoucit.

 

Malgrès aucune baisse d'énergie , les 40km parcourus rendent les jambes un petit peu douloureuses.

 

 

IMG_5610

Au km 42 , je rejoins Michel , l'ocasion d'achanger quelques mots et de faire une photo devant un beau panorama . Il me dit ne pas être en forme . Malgrès une envie d'abandon , il parviendra au bout de sa course.

Son récit : http://sentier-libre.blogspot.fr/2013/11/lintegrale-des-causses.html

 

 

 

 

1395846_10200788851618675_1421372981_n

 

Des jolis sentiers encore et toujours.

 

Un peu craintif de voir des pistes interminables au vue du profil  des 3km précédents Massebiau, ils s'avereront une monotrace agréable à courrir  avec ma forme toujours présente.

Au village , bon nombre d'encouragements font du bien. Une étude d'un point d'eau possible ici à été bénéfique. Malgré le fait d'en avoir encore, je ne décide de prendre aucun risque et rempli mon bidon à la fontaine pour éviter toute restriction et prévenir une défaillance. 

 

L'euphorie des derniers km me fera oublier de prendre quelques photos sur la fin du parcours.

Je me lance alors dans les 10 derniers kms, sauf blessure je suis convaincu d'arriver au bout.

Dès le début de la montée vers la ferme du Cade , je me prends au jeu de me lancer le défi de doubler un dizaine de coureurs d'ici l'arrivée.

Je m'alimente encore beaucoup toutes les 15 mn et bois une gorgée très régulièrement.

Mon rythme est lent lorsque la pente est forte, j'ai de plus en plus mal aux jambes mais je me surprends tout de même à trottiner sur des petites portions de relance.

 

Je passe au dernier pointage au km 55 en 7h55 en 44ème position .

Très jolie batisse dans lequel je prend le temps de discuter 2 mn avec les bénévoles et reprendre une dernière fois à boire.

 

Une lègere côte entièrement courrue et me voilà au dessus de Millau , au Pouncho d'Agast .

Décidé à me faire plaisir jusq'au bout , je me lance à vive allure dans la descente . Surpris par un manque de rubalise selon moi , je m'arrete à l'entrée de la grotte du Hibou m'obligeant à trouver le chemin avec ma frontale .

Les deux deniers kilomètres ont été avals avec beaucoup de sensations. C'est le moment de repenser à ces 8h de courses mais aussi au semaines de préparation.

 

 

 

 

 

CIMG5915

 

Pensant que l'arrivée était aux abords du salon  , j'ai la surprise de voir que celle ci est en haut du domaine. Un panneau l'annonce à 240m , puis un autre propose "2 m de dénivelé " sur trois hautes marches faites en marchant avant de passer l'arche en courant .  C'est la fin , j'y suis arrivé.  

 

 

CIMG5919

 

Conscient d'avoir réalisé une bonne course , je ne m'attendais pas à une si belle place. Celle-ci était inespérée au départ pour une première sur la distance.

 

994363_10200754016067808_1125395802_n

 

J'en termine en 8h40 pour boucler ses 61km et 2600d+

Je suis 38ème sur 262 au départ , 1er espoir.

 

Un bénévole me tent les cadeaux finisher : une polaire et une jolie médaille.

CIMG5922

 


Je retrouve ensuite Thierry Cathy et Marina venus me voir. Je  leurs raconte mes premières impressions .

 

CIMG5923

 

Bien que le seul espoir inscrit, le plus jeune sur cette course , je suis récompensé. Un podium au Templiers restera un bon souvenir.

996936_10200754018827877_1860565134_n

 

 Malgrès le ravito appétissant , mon ventre ne voulait rien pour le moment . J'y reviendrai le soir pour prendre le repas et recharger les baterries.

 

Mon envie était plutôt de s'asseoir , profiter et regarder les concurrents arriver.

 

CIMG5927

 

 

 

2013-11-03_131745

trace gps

          



 

Que dire de cette course? Et de ma course?

 

Un parcours agréable , joli et varié. Des parties techniques et roulantes avec de beaux panorama.  Des montées et descentes plus ou moins raides. Un balisage parfait mis à part la grotte du Hibou et  des ravitaillements copieux .

Concernant ma course , je suis plus que satisfait . Pour un première comment je  pourrais ne pas l'être. Ma bonne gestion m'a permis d'arriver au bout. Pendant près de 9h, je n'ai eu aucune douleur inquiétante , j'ai réussi à bien m'alimenter et évolué au rythme que je souhaitais.

 

Selon moi cette "réussite" est en partie dû à trois points:

- une coupure de l'entrainement 20 jours avant la course : plus que des sorties de 1h en travail de vitesse sans dénivélé pour favoriser la reconstruction musculaire.

- un départ de course (très ) prudent

-une alimentation/ hydratation copieuse : près de 9L et environ 6 barres maison,  4 gels , des tucs , des fruits secs , du fromage...

 

 

Merci à tous, ceux qui m'ont donnés des conseils , ceux qui m'ont encouragés ...et ceux  qui laisseront un petit commentaire!!!

Merci à Thierry , Marina , et Michel pour les photos.